En vue de répondre aux besoins estimés par l’institut belge de santé Sciensano en termes de dépistage de la présence du virus Sars-Cov-2 et dans l’attente de la disponibilité d’un vaccin efficace, le gouvernement fédéral lance une stratégie de testing, à travers la mise en place de la plateforme fédérale de testing Covid-19, permettant de renforcer et d’intervenir en complément de la capacité d’analyse des laboratoires agréés de biologie clinique. Parmi les 8 consortiums du pays, celui composé de l’UNamur et du CHU UCL Namur intervient en qualité d’acteur incontournable wallon dans cette solution.

 

Soutenir et amplifier la capacité de testing

L’engorgement des centres de dépistage, en Wallonie et à Bruxelles, conduit inexorablement à la saturation des laboratoires qui, faute de moyens humains et de produits réactifs en suffisance, n’ont plus la capacité d’absorber le flux de demandes entrant. L’objectif de la mise en œuvre de cette plateforme « Bis », dont l’opérationnalité est attendue pour le 1er novembre, est double : soutenir et amplifier la capacité de testing au niveau national et compter sur l’autonomie d’une filière, avec l’utilisation d’outils publics permettant la non-dépendance aux produits en pénurie. C’est un objectif ambitieux de 56.000 tests, pour le pays, qui est attendu pour ce mois de novembre.

Au cœur du projet

Concrètement, les efforts conjugués des deux institutions doivent permettre d’analyser, dans les meilleurs délais, une moyenne de 2.000 échantillons par jour dès les mois de novembre et décembre. Une capacité qui, selon l’évolution de la situation sanitaire, pourra, dès 2021, évoluer jusqu’à 7.000 échantillons par jour.

Les analyses de tests PCR sont réalisées à la demande :

  • et/ou en sous-traitance des laboratoires agréés de biologie clinique, lorsque leur capacité de dépistage est temporairement insuffisante ;
  • de l’Inspection d’hygiène des Communautés, pour le testing de collectivités en cas d’apparition de foyers et dans le cadre de la stratégie de testing ;
  • des centres de prélèvement, enregistrés à l’INAMI, qui ont choisi de faire appel à la Plateforme fédérale de testing Covid-19.

Le consortium s’engage à communiquer quotidiennement l’ensemble des résultats au demandeur et à Sciensano. Chaque jour, il publie également, par l’intermédiaire d’une page web commune de Sciensano, la capacité disponible.

D’un point de vue logistique et pratique, le consortium a pris les mesures requises en termes de ressources humaines, d’infrastructures, de soutien administratif et de matériel informatique afin d’être opérationnel. La volonté de la plateforme namuroise est de fournir des résultats qualitatifs dans un délai de 24 heures.

Un duo gagnant… et performant !

C’est la complémentarité en recherche clinique ainsi qu’en enseignement du Département de Pharmacie de l’UNamur, dirigé par le Pr Jean-Michel Dogné, et du Département de Biologie clinique du CHU UCL Namur, dirigé par le Pr François Mullier, qui consolide l’union entre l’université et le laboratoire de biologie clinique agréé. En coulisse, ce ne sont pas moins de 50 personnes, tous secteurs confondus (laboratoire de biologie clinique, achats, administration, amélioration continue, informatique, infrastructure, ressources humaines…) qui contribuent au succès de ce projet ambitieux au service de la société.

Un consortium pérenne

Ce partenariat, riche d’une collaboration effective de plusieurs années entre les deux départements, prend aujourd’hui une autre dimension, officielle et nationale, et étendra son périmètre actuel à des activités de recherche, d’enseignement et de services à la communauté consacrés au covid-19 mais également à d’autres projets de tests PCR (diagnostic moléculaire), notamment. Le nouveau master en sciences pharmaceutiques de l’UNamur intervient à point nommé et trouvera, dans cette initiative, une précieuse opportunité d’expérience de terrain pour ses étudiants.

EN CHIFFRES

Objectif

  • 56.000 tests par jour à l’échelle du pays, dès le 1er novembre 2020
  • 7.000 tests analysés par jour par la plateforme namuroise, dès 2021

Disponibilité de la capacité d’analyse

  • 7 jours/7
  • Jours fériés inclus

LES CONSORTIUMS CONCERNÉS PAR LA PLATEFORME FÉDÉRALE DE TESTING COVID-19

Wallonie

  • UCLouvain et Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles
  • ULiège et CHU Liège
  • UMons et Hôpital de Jolimont
  • UNamur et CHU UCL Namur

Flandre

  • KU Leuven et UZ Leuven
  • UAntwerp et UZA  
  • UGent et UZ Gent

Bruxelles

  • ULB et IBC’LAB